Notre lettre à l’ESMA

2 February 2018
Nicolas Faucheur

Nous avons rédigé une lettre au nom du trader retail anonyme. Nous comptons sur vous pour la modifier à votre convenance et la soumettre à l’ESMA. Si quelqu’un souhaite la traduire vers d’autres langues que l’anglais, espagnol ou français, n’hésitez pas à la partager sur notre Compte Twitter.


 * Vous pouvez envoyer votre propre courrier électronique à: CFECFDBO@esma.europa.eu

(Cher ESMA,)

Laissez-moi me présenter.

Je ne travaille pas dans le secteur financier mais j’ai effectué des transactions, de taille significative, sur des CFD avec une fréquence moyenne de 10 par trimestre au cours des quatre trimestres précédents. Je n’ai pas (encore) fait croître mon portefeuille bancaire au-delà de 500 000 euros, mais je prévois de le faire. Cela fait de moi un «trader de détail»: un citoyen respectueux de la loi, qui paie des impôts, ayant des compétences financières et qui exerce son droit de négocier les marchés.

J’ai entendu dire que l’ESMA avait l’intention de restreindre la négociation des CFD avec effet de levier – ma passion et mes projets pour l’avenir – en requérant mes commentaires sur ce sujet, alors les voici. J’aime et pratique le trading sur CFD parce que:

  1. les CFD m’on appris à gagner,  mais aussi à perdre, en négociant les marchés financiers
  2. les CFD me permettent sans restriction de pouvoir entrer long ou short sur un instrument quel qu’il soit
  3. les CFD m’apportent plus de flexibilité dans la diversification de mon risque, que n’importe quel autre instrument
  4. les CFD me permettent de gérer plus confortablement mon exposition et la taille de mes transactions, afin de m’assurer qu’elle soit toujours en adéquation avec le risque que je suis prêt à prendre

Peu importe les mesures que vous souhaitez imposer pour restreindre le trading sur CFD, elles restreignent mon droit. De plus, les mesures que vous proposez ne me protègent pas adéquatement. Le problème fondamental n’est PAS mon trading sur CFD, mais les régulateurs autorisant les CFD à destination du client de détail, être compensés de gré à gré (OTC).

Les CFD via OTC:

  1. Font de moi un “citoyen de seconde zone” autorisé à prendre mais jamais à fournir, la liquidité
  2. Détournent et fragmentent la liquidité de leurs marchés sous-jacents
  3. Tendent à inciter à la recherche de prix non-transparent sur le marché, et par conséquent, à l’abus de marché
  4. Sont exploités par des “internalisateurs systématiques” pour acquérir et rincer des traders inexpérimentés, réinvestissant dans une spirale publicitaire financée par la perte, identifiée par vos mesures, mais tout en ne s’attaquant pas à la racine

L’ESMA ne protégera pas tous les investisseurs particuliers – expérimentés et inexpérimentés – tant qu’elle n’aura pas réglementé les contrats de vente au détail de CFD compensés sur les MTF MiFID. Quelles que soient les mesures alternatives introduites par l’ESMA, le marché des CFD ne s’autorégulera pas structurellement tant que les fournisseurs de gré à gré réglementés et non réglementés profiteront directement des pertes des clients.

Les CFD compensés par l’échange accorderont aux traders les mêmes droits de transparence et de négociation que tous les participants sur les actions et les contrats à terme réglementés. Les marchés resteront difficiles, mais s’autoréguleront vers la transparence et l’équité. De plus, cela incitera les fournisseurs de services aux clients de détail à éduquer les gagnants, pour gagner avec eux, au lieu de faire de la publicité pour attirer de nouveaux perdants.

Alors, voici ma suggestion:

  1. Par tous les moyens, protégez les investisseurs inexpérimentés comme vous le souhaitez, MAIS
  2. Ne restreignez pas mes droits économiques en tant qu’individu, contribuable, et possédant des compétences financières

Accordez-moi la protection des investisseurs, des conditions de transparence et d’équité similaires à tous les autres marchés correctement réglementés, en compensant mes CFD sur les MTF MiFID.

Cordialement,


Vous pourrez trouver plus d’informations ici.