MAMMs, EAs, PAMMs, Signaux

23 November 2017
Nicolas Faucheur

Gérer de cacahuètes, gagner des cacahuètes

Si vous n’êtes pas de la “partie”, MAMMs, EAs, PAMMs, Signaux ou Hedge Funds n’ont pas grande signification pour vous…
Mais si vous en êtes, ils sont tous dérivés de grands principes d’Archimèdes / Galilée que vous n’ignorez qu’à vos risques et périls!

Gérer des cacahuètes, pour gagner des cacahuètes (ou tout perdre!): L’investisseur est un levier bien plus puissant que la base

Cette leçon est un incontournable, raison pour laquelle ce post couvrira:
  • Les règles en matière d’asset management
  • Gérer des cacahuètes, gagner des cacahuètes
  • Intérêts Gérant – Investisseur
  • Asymétrie du capital
  • Alignement Gérant – Investisseur
  • Structures de rémunération: EAs, PAMMs, Hedge Funds… et DARWINs

Les règles du jeu en asset management

De quoi s’agit-il? Qui remporte la partie?
 
Quiconque maximise le rendement absolu, soumis à la contrainte du capital.
  • Prenez le capital que vous avez à disposition
  • Maximisez la structure du cashflow, en essayant d’ entrer sur des transaction lorsque:
    • Les probabilités de gagner sont plus importantes que
    • Les probabilités de perdre
Tout est question de probabilités sur le long terme.
 
A tout instant, vous devez garder à l’esprit que cela implique un risque. Il y AURA forcément de mauvaises périodes. Vous devez donc être assez robuste pour survivre aux pires drawdowns, et c’est là que tout devient plus compliqué. Tandis que
  • Vous ne pouvez pas perdre à l’infini
  • Plus vous perdez, moins vous disposez de capital pour reprendre la main, et plus la pression s’accentue, vous forçant à abandonner ou à prendre quelques trades stupides avec d’énormes risques
Prenons un exemple…

Négocier des cacahuètes, pour gagner des cacahuètes

Faisons connaissance avec A.
 
A investi avec une stratégie (=ensemble de paramètres générant un rendement positif systématique à long terme) délivrant un rendement de 20% en moyenne par an, avec un drawdown max de 10%.
 
Le capital de A va évoluer sur la base de 20% chaque année:
  • 1: USD 10,000
  • 2: USD 12,000
  • 3: USD 14,400
  • 4: USD 17,280
A délivre 20% année après année, ce qui est une performance plus qu’honorable! Mais que gagne t-il? USD 2000 + USD 2400 + USD 2880… quel gâchis, ne pensez-vous pas?
 
Vous l’avez compris, ici le problème n’est clairement pas la performance, mais bien les 10.000 de capital de départ!
La morale de l’histoire est donc: si vous négociez de cacahuètes, vous ne pourrez jamais gagner plus que des cacahuètes! Comment A pourrait-il remédier à cette situation?

Négocier des cacahuètes avec du levier, et les PERDRE

This is why we’re trying to change capital markets

Bien sûr, A pourrait emprunter et décupler son rendement de 20%. Disons qu’il utilise un levier de 5:1
  1. Donc avec ses fonds propre de 10k initialement, il investi 50k
  2. S’il fait un rendement de 20%, il gagnera 10k, soit 100% du capital initial
Plutôt intéressant n’est-ce pas? Mais qu’en est-il du drawdown? Bien… s’il commence par une mauvaise série et subit un drawdown de 10%, il sera immédiatement en grande difficulté, ayant déjà perdu 5k, soit 50% du capital initial!
Imaginons maintenant que A utilise un levier de 20:1
  1. Maintenant, avec son investissement initial de 10k, A investi 200k
  2. S’il fait un rendement de 20%, il gagnera 40k, soit 400% du capital initial!
Fantastique? Attendons de voir le drawdown. Un drawdown de 10% au mauvais moment, et il perdra environ 20k. Mais… attendez! Son investissement initial n’était que de 10k; un trader de plus au cimetière!
Pour résumer, en augmentant le levier, la stratégie (ou, l’assemblage cohérent de paramètres permettant de générer un rendement positif systématique à long terme) se transforme en:
  • Un immense coup d’éclat, ou
  • LA PERTE TOTALE du capital, et plus important, de la crédibilité!
Plus encore, A n’est pas un robot sans émotions. L’aversion au risque s’ajoutera donc au levier pour décupler la vitesse de destruction de son historique.
Comme vous vous en doutez, d’autres ont su exploiter ceci pour faire croître leurs cacahuètes… plus dans cette vidéo.
Trêve de bavardages. Existe t-il alors une autre solution que celle consistant à “négocier des cacahuètes, pour gagner des cacahuètes”?

Intérêt Gérant – Investisseur

Faisons connaissance avec B!
 
B dispose de 10MM USD sur son compte bancaire, délivrant un rendement régulier de 0% par an. A un certain point, ne serait-il pas profitable à tous de faire que A et B puisse se rencontrer:
  • A dispose de la propriété intellectuelle pouvant générer 20% par an owns intellectual property that can generate 20% a year
  • B dispose 10 MM USD totalement inactifs
La stratégie de A pourrait utiliser les 10MM de B, générant un apport de 2MM chaque année.
Pour que cela se produise, A & B ont besoin:
  1. L’un de l’autre, et
  2. Un accord satisfaisant les deux parties
Ce qui nous amène au contrat mutuellement acceptable entre ces deux parties.
Mais – avant de nous intéresser à cet aspect, intéressons-nous d’abord au cas de A, et comment sa situation a évolué…

Asymétrie du capital

… parce qu’il est capital de comprendre POURQUOI tout a changé pour A dorénavant.
B a changé la vie de A, car maintenant son revenu devient:
  • 2.000 USD sur son propre capital (A),
  • PLUS, et uniquement plus ce qu’est prêt à payer B
En effet, l’asymétrie est uniquement positive. Ici, le mot-clé est “plus“, car il fait toute la différence. B est l’opportunité pour A de dégager des revenus supplémentaires sans risques additionnels. Nous pouvons le voir comme ceci:
  1. Si la pièce tombe sur pile, A étend ses revenus grâce à B
  2. Si la pièce tombe sur face, il perd uniquement son propre argent (B perd aussi de l’argent, mais A n’est pas impacté par cette perte)
Comparons maintenant avec l’ancienne situation, où A négociait avec un levier de 20:1 et un drawdown de 10%:
  1. Un levier de 20:1 et un drawdwon de 10% ont ruiné son compte
  2. A en utilisant le capital de B, avec un drawdown de 10%, n’a perdu que 1k sur ses fonds propres
(Si cela vous paraît ridicule, regardez cette vidéo)

Alignement Gérant – Investisseur

Ce qui nous amène maintenant, au contrat entre A & B.
 
Comment A pourrait structurer son approche pour offrir cette opportunité à B (et les autres…)?
  • Service de signaux?
  • Expert Advisor? (EA)
  • MAMM?
  • PAMM?
  • Hedge Fund?

A aura alors le choix, de:

  • Se retrouver face à un souci en terme de régulation s’il fait le mauvais choix,
  • S’imposer d’énormes contraintes (=risque) pour gérer légalement les fonds de B
  • Dévaluer ses compétence en prenant le raccourci de se rémunérer sur le volume de transaction, relatif aux AuM

Ou… il pourrait tout simplement lister un DARWIN!

Nous ferons une revue complète des options s’offrant à A dans notre prochain webinaire, ainsi que quelques calculs, quant aux différentes situations / en fonction de sa stratégie…