Investissement & “longues traînes”

25 February 2015
Nicolas Faucheur

La leçon la plus rassurante que les fondateurs de Darwinex ont apprise, est que les entreprises d’investissement traditionnelles ne «voleront» jamais notre concept.

La lecture nous aurait épargné quelque anxiété: les innovateurs intelligents (smat innovators) encouragent activement les start-ups à tout divulguer … si c’est vraiment une innovation, les gens pensent que vous êtes fous!

Les gestionnaires d’actifs “institutionnels” semblent être d’accord: quand ils entendent parler de DARWINs qui listent les traders indépendants, deux objections apparaissent invariablement:

 

  1. Les traders retail sont juste un tas de perdants
  2. Ok, même si quelques uns gagnent régulièrement, leurs stratégies ne sont pas duplicables à grande échelle

DarwinIA et le Leaderboard Darwinex racontent une toute autre histoire, notamment sur le point 1.

Qu’en est-il de l’objection par rapport à la scalabilité?

Les stratégies retails gagnantes sont-elles scalables?

De façon générale, non. Les DARWINs les plus réguliers ne peuvent être dupliquées au dessus de quelques millions d’actifs sous gestion.

Au-delà des seuils d’actifs sous gestion (AuM) bas, le slippage d’exécution se propage sur la plupart des stratégies rentables, à grande vitesse.

MAIS, est-ce vraiment une mauvaise nouvelle?

Ca dépend. Si vous êtes Wall Street par exemple… mais nous pensons que c’est la meilleure évolution à laquelle les traders qualifiés et les investisseurs auraient pu jamais rêver.

Voici pourquoi.

 

Longue traîne, et marchés financiers

Les gros prop. traders chassent l’éléphant. Ils ont du mal à trouver plus d’une poignée de stratégies, alors ils se concentrent sur celles qui sont suffisamment scalables (évolutives) pour gérer des millions en P&L. Elles correspondent bien aux salles de marchés, qui sont des éco-systèmes darwiniens: vous atteignez des objectifs jusqu’à ce que quelqu’un d’autre prenne votre chaise.

(Aujourd’hui, les banques d’investissement renferment une asymétrie abusive dans l’information… mais ici, supposons que GS négocie sur un pied d’égalité avec le reste du marché.)

Maintenant, il n’y a pas un mais plusieurs gros carnets de négociation qui rivalisent pour de larges inefficiences de marché importantes, cela limitant de facto leur nombre et leur taille … dans un boom de volatilité, Wall Street emploie alors plus de traders, qui proposent plus de stratégies, pour gagner plus de profits, jusqu’à ce que … bonanza s’effondre et les bonus avec.

L’Internet et la technologie ont percuté ce bateau. Tout à coup, de petits et de plus petits alevins (banques de niveau 2, boutique Hedge Funds, même des traders retail!) ont rejoint la mêlée. Avec des armes qui approchent de plus en plus des grosses machines (meilleure technologie de trading moins chère), et ils se débrouillent sur des stratégies plus petites structurellement, qui passent sous le radar de Goldman Sachs: quand on négocie depuis la maison, les frais généraux ne deviennent pas un problème, et être petit plutôt qu’un handicap, devient synonyme d’agilité.

 

Plenty of strategies below Wall Street's radar

Il existe foule de stratégies invisibles à travers le radar de Wall Street.

 

Si l’hypothèse des longues traînes tient la route, des stratégies plus petites, moins scalables, ne sont pas forcément une mauvaise chose.

Cela pourrait-il être la raison pour laquelle de plus en plus de gestionnaires deviennent indépendants, créant des fonds spéculatifs plus agiles? Et si les choses ont vraiment changé, cette modification a t-elle pris fin?

Si non, quel est le nouvel état stable? Le temps nous le dira. Pour notre part, nous sommes convaincus que les Longues Traînes sont en train de redessiner les marché financiers!

La perspective du trader indépendant

Jouons avec quelques chiffres.

Faire 20% annuel sur 2 Million AuM est beaucoup plus simple que sur 200 Millions. Pour une large efficience à exploiter, il en existe de multitudes plus petites, et vous combattez dans un espace moins congestionné. En produisant 3 stratégies de cette sorte (comme les meilleurs sur Darwinex semblent pouvoir faire), que pourrait-on rêver de mieux que d’être payé 180.000 EUR par an (3 stratégies * 2 MM / stratégie * 20% return * 15% frais de perf.) en négociant depuis le bureau de son domicile?

Evidemment, 180K par an ne permet pas de s’acheter une Ferrari tous les matins, mais dans un immense village composé de 7 milliards de cerveaux, il y a des tonnes d’ingénieurs talentueux et ambitieux!

De plus, n’est pas à négliger non plus, le levier procuré par les intérêts composés des investissements. En faisant 20% assez longtemps, 180.000 EUR deviennent 1.200.000 EUR (3 stratégies * 2 MM equity * 20% de rendement), jusquà ce que GS qui se demande si ce pari était vraiment si stupide après tout!

La perspective de l’investisseur éclairé

Où êtes-vous le plus susceptible de faire un 20% régulièrement, en moyenne par an?

  1. Avec une participation sur un fond de 5 Million AuM
  2. En co-investissant avec le gérant de 500 DARWINs réguliers, retournant en moyenne 20% par an sur 100K chacun

C’est là qu’intervient la loi des grands nombres. De plus, les 500 fournisseurs DARWIN rivalisent chaque année pour attirer votre attention, alors que le manager star de 5 millards a délégué à son équipe de direction il y a longtemps (autrement, comment pourrait-il naviguer sur le yacht que vos 2% de frais de gestion lui ont payé!?).

Qui semble vulnéarable, maintenant?

Une petite taille est un avantage structurelle dans l’économie des “longues traînes”: La finance de Wall Street ne peut pas concevoir des stratégies rentables à l’échelle nanométrique.

Who's the better dancer?

Who’s the better dancer?

Qu’en pensez-vous? Est-ce si fou que cela?