Entrevue avec VPSEnry (DARWINS $LVS & $BDR)

29 November 2017
Nicolas Faucheur

Interview de Traders: VPSEnry (DARWINS $LVS and $BDR)

Si vous consultez la section “Tous les DARWINS” sur notre site, DARWINS $LVS & $BDR va certainement attirer votre attention. $LVS est le deuxième DARWIN avec plus d’AuM sur notre plateforme en ce moment, en plus de figurer dans les filtres «Plus d’investisseurs», «Meilleurs Scores», «Rendement > 50%» et «Populaires». Pas mal!

Vous voulez en savoir plus sur les traders derrière les DARWINs $LVS & $BDR? Poursuivez!

Dites-nous en un peu plus sur vous. Comment avez-vous commencé et depuis combien de temps négociez-vous sur les marchés?

Enrico: J’ai commencé à négocier des actions, des fonds d’investissement et des obligations en 2000. En Italie, à cette époque, les taxes et les frais de négociation favorisaient la négociation et la création de portefeuilles personnels très complets. Depuis 2005, j’ai commencé à m’impliquer dans le monde du Forex où petit à petit, David et moi avons développé un portefeuille pour faire croître notre épargne et ensuite c’est devenu une «entreprise commerciale».

David: J’ai toujours été intéressé par les marchés financiers et la technologie. Alors que j’étais encore à l’école, j’ai commencé à investir dans des actions et des fonds d’investissement jusqu’à il y a 9 ans, quand j’ai découvert le monde du forex et ses possibilités grâce à Enrico. Depuis lors, nous avons appris et fait évoluer nos opérations jusqu’à ce que certains gestionnaires de fonds et sociétés de fonds propres commencent à s’intéresser à nous. Cela nous a conduit à créer notre société l’année dernière: Feycox Development S.L.

A propos de votre stratégie de trading: quelles paires négociez-vous en général? Sur quelle(s) unités de temps?

Enrico: Nous nous concentrons sur les devises les plus liquides, bien qu’en principe nous ne nous fermons à aucune paire avec des spreads raisonnables. Les délais entre 5 minutes et 1 heure sont nos préférés. Nous les considérons comme plus adéquats pour le trading algorithmique par rapport à un horizon journalier.

En tant que trader, quelle est votre plus grande force d’après vous?

Enrico: Je crois que ma plus grande vertu, est que je n’ai jamais abordé le trading comme un jeu. Avant de préparer la gestion de mes fonds à travers le forex, j’ai passé du temps en tant qu’investisseur de fonds au cours de diverses périodes positives et négatives qui m’ont préparé à mieux comprendre la partie la plus compliquée du trading: la psychologie.

David: Je pense qu’Enrico et moi nous complétons très bien. Nous avons une vision générale très similaire de ce que nous faisons et où nous voulons aller. C’est génial d’avoir le soutien l’un de l’autre.

Et votre plus grande faiblesse?

Enrico: Quelque chose que je dois améliorer est mon étude de la corrélation entre les actifs. Je pense que j’ai encore beaucoup de travail à faire à ce sujet.

David: Le manque de temps pour apprendre et faire beaucoup plus de choses. Parfois, je me retrouve débordé parce que je veux m’embarquer sur plus de projets que j’ai la capacité d’accomplir.

Nos algos témoignent d’un excellente Gestion du risque (Rs) ainsi que d’un très haut niveau de Performance (Pf). Des suggestions pour les traders souhaitant améliorer leurs notes sur ces attributs en particulier?

Enrico: Pour améliorer la performance et la gestion des risques, il ne suffit pas d’avoir un bon système. L’aspect psychologique est d’égale plus grande importance. Pour être cohérent, vous devez être discipliné. Cela signifie que la majorité du travail du trader est effectué avant de rentrer dans le marché, avec analyse, et sachant comment vous allez réagir dans chaque situation (positive ou négative). Ceci est vrai à la fois pour le trading manuel et automatisé.

David: Il est très difficile de donner des conseils réellement utiles dans le monde du trading. La gestion des risques est quelque chose de très important, mais qui n’est parfois pas suffisamment souligné. De mon point de vue, il est fondamental d’avoir des limites où l’on peut se sentir “à l’aise” avec les pertes, sinon cela pourrait affecter leur “santé”. Personnellement, je pense que cela ne devrait jamais dépasser 20% de drawdown maximum.

Quelle est la plus grande leçon que vous ayez tiré de votre expérience?

David: Il y a beaucoup de choses que tu apprends au fil des ans. Sans aucun doute, vous devez avoir de la patience et de la discipline. Il est également fondamental de ne pas penser à ce que vous auriez pu gagner dans un trade particulier ou s’il n’avait pas atteint le SL etc… le fameux “bruit” du marché peut vous faire perdre la vision d’ensemble.

Enrico: Vous ne devez surtout pas tomber amoureux d’un trade, et vous devez savoir comment accepter les pertes et les erreurs. Vous ne devez jamais être têtu.

Le mot de la fin aux traders qui vous lisent?

David: Le marché forex est plein de gens avec de belles promesses de rendement, mais cela se termine dans la plupart des cas par de la frustration. Ce qui rend très difficile de gagner la confiance des investisseurs. Je donnerais un conseil aux traders: réfléchissez toujours à ce qu’il y a de mieux pour tirer le meilleur parti de vos économies et non à ce que vous pouvez gagner en frais de performance à travers vos DARWINs. Ma recommandation pour les investisseurs est d’être patient avec vos investissements, afin d’éviter de perdre de l’argent en achetant trop haut et en vendant trop bas.

Enrico: Je confirme tout ce que David dit.

 

LVS.4.20

BDR.4.4