Entrevue avec SKForex (DARWIN $UYZ)

19 September 2017
Nicolas Faucheur

Notre cher trader SKForex est un des DARWINs qui bénéficient déjà aujourd’hui d’une grande expérience sur notre plateforme. Depuis qu’il a migré sa stratégie sur Darwinex en janvier 2016, il a pu – entre autres – remporter à plusieurs reprises la compétition DarwinIA avec son DARWIN $UYZ.

Nous sommes heureux de pouvoir vous présenter le créateur de la stratégie derrière le DARWIN, qui affiche à l’heure où nous parlons, les badges Hot, Meilleurs Scores, Rendement >50%, et Populaires, un monstre!!!

UYZ.4.23

Dites-nous en un peu plus sur vous. Comment avez-vous attrapé le virus du trading, et depuis combien de temps négociez-vous sur les marchés?

Je suis actuellement âgé de 26 ans, et j’ai commencé à m’intéresser sérieusement au trading vers la fin 2011. À cette époque, j’étudiais pour un diplôme en physique. Et un jour, alors que je prenais du temps à lire les nouvelles en ligne, est apparue une annonce pour le marché boursier. J’ai cliqué sur l’annonce et, à partir de ce jour-là, je savais que c’était pour moi. En fait, depuis tout petit, je me suis intéressé à la bourse, j’avais pour habitude de noter dans un cahier les cotations des principaux marchés boursiers et les paires de devises qui apparaissaient sur le télétexte. J’ai ensuite mis cela de côté pour me concentrer davantage sur la physique, jusqu’à ce que la situation devienne plus favorable.

Les premiers mois ont été repris principalement à la recherche d’informations. Je me suis assuré que ce n’était pas une arnaque en lisant toutes les petites impressions et en vérifiant la certification des courtiers, tout en passant de nombreuses heures par jour à regarder des vidéos et à lire tout ce sur quoi je pouais mettre la main en relatio, au trading. Après avoir passé deux mois en démo, perdant et parfois gagnant, j’ai décidé d’investir mon premier capital au Noël de 2012. Le premier trade que j’ai fait était très profitable, avec un rendement de 33% suite à un breakout baissier sur l’EURUSD. Ce genre d’expérience vous laisse vite entendre que vous pourriez facilement devenir millionnaire, ou du moins qu’il existe une possibilité; Les trades suivants m’ont ramené à la réalité.

Et c’est ainsi qu’après ce premier trade profitable, j’ai perdu tout le compte au cours des mois suivants, puis répété ce cycle une fois de plus jusqu’à ce que je me rende compte que le point faible était la gestion du risque. J’ai alors décidé de commencer à travailler et économiser, pour pouvoir recommencer, et ensuite… je suis revenu! A mon retour, mon objectif est passé de gagner beaucoup d’argent, à simplement perdre un peu, ou ne pas perdre. et j’ai fonctionné comme ça pendant près d’un an, en atteignant cet objectif.

À la suite de cela, le boom des concours sur CFD est arrivé, et je me suis inscrit à toutes les compétitions que j’ai pu trouver. N’ayant pas beaucoup de capital, mon but était principalement de gagner de l’argent. Ainsi, au cours de l’été 2013, j’ai gagné ma première compétition libre et après, j’ai eu la meilleure année de négociation de ma vie, obtenant un profit de 1700% sur les fonds obtenus lors de ma deuxième compétition (j’étais conscient que je prenais beaucoup de risques, mais comme Kostolany dit: «qui n’a pas d’argent, doit spéculer»). Dans le même temps, j’ai remporté des prix dans 6 ou 7 autres compétitions jusqu’en 2015, lorsque j’ai participé à ma dernière compétition. Je devrais préciser qu’après avoir remporté les compétitions, il fallait générer trois fois le prix attribué en commissions dans un certain laps de temps. C’est pourquoi le DARWIN $UYZ a commencé très activement, mais avec énormément de risque et une corrélation très moyenne avec la stratégie sous-jacente.

Dès le début, il s’agissait d’une période d’efforts pour améliorer et se concentrer entièrement sur la consistance / régularité: améliorer constamment les faiblesses tout en maintenant les forces – un processus qui est très long. Actuellement, je vis de mon activité de trading, et tant que cela fonctionnera bien pour moi, je continuerai dans cette voie. Mais les investisseurs doivent être très patients; on ne gagne pas toujours, perdre fait partie du job.

 

A propos de votre stratégie de trading: quelles paires négociez-vous en général? Sur quelle(s) unités de temps?

Je négocie généralement sur les 6 majors: USDCAD, AUDUSD, NZDUSD, EURUSD, GBPUSD et USDJPY; et parfois sur l’or, des paires croisées, ou des indices, si j’aime ce que je vois.

Je dois dire que ma stratégie est entièrement discrétionnaire; Je n’utilise pas d’indicateurs, sauf quelques moyennes et le MACD, pour décorer mon écran de travail et ne pas perdre de vue de la situation actuelle du marché. Je m’engage sur tout ce qui selon mon jugement, a le potentiel d’un mouvement imminent, parfois je me trompe – souvent en raison de partialité ou d’erreur. En fait, je pense que mon avantage réside dans mon mode de négociation étrange, car mon trading est totalement intuitif et basé sur l’expérience que j’ai pu acquérir grâce à des heures d’observation du marché. Avec un contexte clair de la situation et une analyse du price action, il est possible d’avoir un certain avantage probabiliste. Vous devez garder à l’esprit que la majorité des traders négocient de manière très mécanique ou algorithmique, sans oublier le haute fréquence et market makers, l’arbitrage, etc., donc se réinventer sans cesse est une nécessité.

Mes unités de temps principakes sont 1 heure et 4 heures, et parfois, j’augmente ou diminue le délai. Néanmoins, pour avoir une idée du contexte, j’augmente le délai et je le diminue à nouveau vers l’endroit que souhaite négocier.

 

En tant que trader, quelle est votre plus grande force d’après vous?

Selon moi, ma force principale a été la capacité naturelle à surmonter des situations très difficiles de Drawdown, qui affectent souvent fortement d’autres traders. À cet égard, je reconnais, sans même m’en rendre compte, que je détecte quand j’ai fait quelque chose de mal, et me réinitialise pour un moment, relativisant le fait en pensant que ce n’est après tout qu’une statistique au sein de mon historique de trading. Il y a des traders qui, après avoir subit un drawdown et ne voulant pas aggraver la situation, changent leur façon de procéder, que ce soit en réduisant leur risque, en modifiant quelque chose – et en se concentrant sur la récupération de leurs pertes / ou sur la gestion de la situation; Ce que vous avez à faire est précisément le contraire selon moi. C’est pourquoi de nombreux traders préfèrent automatiser leurs stratégies (ils suppriment l’élément psychologique). Le problème avec cela est que vous perdez l’aspect discrétionnaire, l’aspect qui vous unique et peut vous faire bénéficier d’un bon avantage si vous le maîtrisez.

Je dirais que mon autre point fort, est ma capacité à lire le graphique. Parfois, je me surprends parce que, en voyant simplement un graphique pendant quelques secondes, je vois ce qui est le plus susceptible de se produire, à tel point que ce ne serait pas la première fois que j’ai rêvé de ce que le marché ferait, et c’est exactement ce qui a eu lieu le lendemain, que ce soit bien ou mauvais pour le trade que j’avais en cours. Je sais maintenant qu’il est difficile de se déconnecter, et cela en est la preuve.

Pour l’instant, ces deux forces (surmonter des obstacles ou des erreurs, et obtenir la majorité de mes prédictions) ont compensé positivement mes faiblesses. Espérons que cela continue ainsi et, en fait, j’espère que les systèmes algorithmiques finissent inévitablement par perdre leur avantage, tandis que quelqu’un qui développe ses propres stratégies dépend uniquement de lui-même pour continuer à s’adapter, et rester performant.

 

Et votre plus grande faiblesse?

Ma plus grande faiblesse est… un peu tout. Un trader discrétionnaire est affecté par la psychologie, peu importe combien il a sous son contrôle. Mes meilleures séries ont été accompagnées d’une grande concentration et d’un contrôle émotionnel, et le contraire a coïncidé avec mes pires séries. Si tout était toujours stable, et me concentrais 100% du temps, je pourrais peut-être à peine perdre, mais c’est très difficile. Une autre faiblesse consiste à gérer efficacement les risques, en raison du fait que dans ma stratégie, aucun trade n’est le même: chaque transaction est complètement différente et doit être traitée différemment – c’est pourquoi j’ai des scores faibles en terme de régularité sur rendement (R+)(R-) et sur durée (Dc). Cela m’amène à prendre des risques différents en fonction de la force de chaque trade, et bien que j’ai raison la plupart du temps, j’ai bien compris qu’il y a toujours un piège dans le marché sur lequel je peux tomber. En ce moment, je travaille à minimiser cet impact et cela se passe bien.

Le côté très positif du trading, est qu’il existe un nombre infini de combinaisons; être un bon trader consiste à trouver la meilleure combinaison qui fait ressortir le meilleur en vous, et à éliminer ou à minimiser les faiblesses qui vous empêchaient de progresser. Par conséquent, c’est pour moi une entreprise tout à fait unique; Aujourd’hui, vous négociez différemment d’hier, mais aussi différemment de demain.

 

Nos algos témoignent d’un très haut niveau de Performance (Pf) de votre stratégie. Des suggestions pour les traders souhaitant améliorer leurs notes sur cet attribut en particulier?

Ne tradez pas sur la base des attributs. Permettez-moi de m’expliquer, chacun a sa stratégie et ses idiosyncrasies dont les attributs mesurent de manière standardisée, mais si quelque chose fonctionne parfaitement de la façon dont vous le faîtes, il n’est pas utile de risquer votre avantage dans le but d’améliorer un score spécifique. J’ai, par exemple, de mauvaises notes en régularité et timing d’ouverture; À un moment donné, j’ai essayé de les améliorer, et je les ai améliorées, mais mes résultats se sont dégradés. Ce que j’ai fait, c’est donc accepter que j’avais un timing d’ouverture insuffisant, mais un bon timing de clôture, et que la réularité n’a rien à voir avec la question de savoir si une stratégie gagne ou non. À titre d’exemple, j’ai vu des stratégies algorithmiques très mécaniques avec une forte cohérence qui ne gagnaient pas, et des stratégies avec des scores de régularité médiocres qui gagnaient, et même gagnaient beaucoup. Le marché a des processus non linéaires, il est donc illogique en soi de traiter deux situations différentes comme si elles étaient similaires.

Pour cette raison, mon conseil serait de simplement tirer le meilleur parti de l’avantage que vous avez su exploiter, de la manière qui vous convient le mieux. Et si vous détectez des défauts, essayez de les améliorer. Les bons scores viendront, même s’ils ne sont pas tous aussi élevés que sur d’autres stratégies. Cela étant dit, il y a tout de même certains attributs que j’estime importants et qui peuvent aider beaucoup à s’améliorer, tels que la stabilité du risque (Rs), l’aversion au pertes (La) et l’ajustement du risque (Ra).

Il y a un aspect qui n’est pas un attribut, mais c’est presque aussi important que le reste, c’est la divergence entre le DARWIN et l’investisseur qui le réplique. Améliorer ou maintenir la divergence entre certaines valeurs est la clé pour que votre stratégie grimpe dans les rangs. Pour améliorer votre divergence, je conseille d’utiliser des ordres limit, et lorsque vous rentrez au marché, faites-le dans aux moments de liquidité maximale / faible slippage; Cela m’a toujours aidé à faire en sorte que mes investisseurs aient une divergence positive (et qu’ils finissent par gagner plus que moi haha).

 

Quelle est la plus grande leçon que vous ayez pu tirer de votre expérience dans le monde du trading?

Le pire et le meilleur est à venir! Cette expression résume parfaitement, à mon avis, ce que sont les marchés et la profession de trader. Cette philosophie vous permet de vous préparer et de ne pas baisser votre garde, et de plus, vous offre la force nécessaire pour vous lever un autre jour pour aller chercher le meilleur à venir. Elle me gardera sur le bon chemin aussi longtemps que je la respecterai. Tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant n’est même pas un dixième de mes objectifs à long terme, donc, en toute logique, de nombreuses choses, bonnes et mauvaises, sont encore à venir.

Le monde du commerce m’a appris à être une meilleure personne sur tous les aspects qui m’étaient inaccessibles auparavant. Si je regarde en arrière, à mes débuts, et le compare à la façon dont je suis aujourd’hui, je serai incapable de me reconnaître, par rapport à la façon dont je traite les choses. Je peux certifier, sans aucun doute, que ceux qui consacrent l’essentiel de leur temps au trading, ne traitent pas leur vie quotidienne de la même manière qu’ils ont pu le faire auparavant. Vous apprenez à être extrêmement rationnel et honnête avec vous-même dans des situations où vous n’auriez pu l’être auparavant.

 

Le mot de la fin aux traders & investisseurs qui vous lisent?

J’ajouterais un conseil pour les deux groupes: Pour les traders, je dirais que l’important est d’être constant et consistant/régulier, car c’est ce qui est le plus récompensé, surtout dans Darwinex. Pour les investisseurs, je dirais qu’une fois qu’ils ont décidé d’investir dans les DARWIN choisis, ils doivent être très patient, les fruits seront observés année après année après un processus lent. À titre d’exemple, je vous présenterai deux types d’investisseurs. L’un a investi dans mon DARWIN à partir du moment où je l’ai listé jusqu’à aujourd’hui, et ensemble, nous avons réalisé une belle performance au cours de l’année écoulée. D’autre part, il y a un investisseur avec beaucoup de capitaux qui a acheté et vendu mon DARWIN plusieurs fois, mais qui fait actuellement une perte sur la globalité. C’est la psychologie de l’investisseur, qui finalement, achète au plus haut, et vend au plus bas (lorsqu’il fait face à un drawdown). La conclusion à laquelle je suis parvenu est que l’investisseur patient économise beaucoup de temps et d’argent, tandis que l’investisseur trop actif est à la merci de tout sursaut / bruit de marché, ainsi que de sa propre psychologie.

Enfin, j’aimerais ajouter que j’ai un autre DARWIN, qui sera listé lorsque j’atteindrai un score d’expérience de 10 (il est actuellement à 5). Il aura une base très similaire à $UYZ, mais négocie une plus large gamme d’opportunités, afin de diversifier le risque. Pour l’instant, cela se passe bien, puis nous verrons si ça continue. Je voudrais également ajouter que mon DARWIN principal a un faible capital (actuellement 2000), ce qui peut parfois freiner les investisseurs, car lorsque j’ai commencé avec Darwinex il ya un an et demi avec 600 euros, j’ai pensé que ce serait un avantage que l’equity ne soit principalement pas financé par mes propres dépôts. Ce DARWIN sera listé dans les prochains mois, et il aura une équité > 10000, permettant à ces investisseurs de se projeter avec plus d’aisance que sur un compte à 2000.

UYZ.4.23