Entrevue avec Glide (DARWIN CNG)

28 October 2016
Nicolas Faucheur

En utilisant le filtre des DARWINs “Prometteurs”, le DARWIN CNG a probablement attiré votre attention: > 9 en Régularité et > 9 en Performance… pas mal du tout!

Nous avons pensé qu’il serait intéressant d’avoir un petit entretien avec le trader qui exécute la stratégie sous-jacente à CNG.

Dites-nous en un peu plus sur vous. Comment avez-vous commencé et depuis combien de temps négociez-vous sur les marchés?

Mon intérêt pour les Actions est né fin des années 90, lorsque l’on m’a conseillé d’investir dans un portefeuille de Fonds Communs de Placement (FCP). Avec une formation d’avocat, je n’étais pas au courant qu’un particulier pouvait investir directement sur les marchés jusqu’à ce que j’aperçoive une affiche vantant le “spread betting” dans le métro de Londres en 2010. J’ai ouvert un compte chez ce broker par curiosité. Mon trading était très expérimental au départ, mais plus j’apprenais et plus je devenais avide de connaissances à ce sujet. Aujourd’hui je trade au quotidien et poursuit un processus systématique de développement personnel, en tant que trader. Il me reste encore tant de chemin à parcourir!

A propos de votre stratégie de trading: quelles paires négociez-vous en général? Sur quelle(s) unités de temps?

Je trade sur le Dow, le FTSE, USD/JPY, EUR/USD, GBP/USD and EUR/GBP. Mon analyse se base sur une combinaison de moyennes mobiles, supports & résistances, lignes de tendance, MACD et une étude “multi-timeframe” sur les graphiques 15 Minutes, 1 Heure et 4 Heures.

Je n’applique pas de système dont la méthodologie serait stricte/fixe. Par exemple, je ne suis pas forcément à la recherche de récurrences particulières que je négocierai encore et encore à travers le temps. Mais plutôt, ma méthode d’analyse utilise ces indicateurs en gardant une certaine flexibilité dans mon approche, prenant en compte le contexte global (comme par ex. est-ce que le marché est neutre ou en tendance sur les unités de temps supérieures). L’aspect fondamental est bien sûr pris en compte, mais principalement afin de pouvoir anticiper à quels moments le marché risque de devenir plus ou moins volatile, ou au contraire les éléments laissant à penser que son comportement actuel n’a pas de raison d’être modifié. Cela place mes analyses graphiques dans un contexte.

Actuellement, Je trade uniquement le DOW sur mon DARWIN, contraint par le temps. Cependant, je prévois d’étendre mon trading chez Darwinex sur d’autres instruments, en créant de nouveaux DARWINs.

En tant que trader, quelle est votre plus grande force d’après vous? Je dirai que ma plus grande force est la persévérance. Tous les traders sont passés par des périodes difficiles, et j’en ai eu mon lot également à travers les années. Je reviens toujours combattre dans l’arène le lendemain, déterminé à apprendre de mes erreurs et sans cesse m’améliorer. C’est un processus infini, et comme je l’ai dit précédemment, il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir!

Et votre pire faiblesse? Je suis très mauvais lorsqu’il s’agit de gérer plusieurs tâches simultanément (inutile de vous préciser mon sexe!). J’ai toujours l’ambition de gérer de multiples devises, matières premières et indices avec toujours l’objectif de maintenir un risque aussi fin que possible. Mais cela s’avère être un vrai challenge. Aujourd’hui concrètement, je ne regarde pratiquement jamais d’autres instruments que ceux mentionnés plus haut et ne suis généralement pas engagé au-delà d’une ou deux séries de trades. J’ai pu constater que je produisais une meilleure performance lorsque je gardais un contrôle très serré sur l’exposition. Bien que mon risque soit alloué seulement à un ou deux actifs, cela me permet d’être à la fois plus serein, mais aussi d’avoir une compréhension simple, et donc un contrôle pratique, de ce qui se passe à l’instant T sur ma courbe d’équité.

Nos algos témoignent d’un très bon niveau de Régularité & Performance de votre stratégie. Des suggestions pour les traders souhaitant améliorer leurs notes sur ces attribut en particulier?

Le coeur de ma stratégie de trading se résume à avoir une approche et méthodologie constante. Les indicateurs techniques sont les lentilles à travers lesquelles je scrute le marché. Je ne regarde pas d’autres indicateurs, ou les analyses d’autres traders ou analystes. Cela me permet de garder ma méthode à l’identique au jour le jour. Cela prévient également de la “paralysie par l’analyse” puisque je ne me surcharge pas d’information et je reste concentré sur les graphiques et indicateurs avec lesquels je suis intimement familier.

En particulier, on peut remarquer que chaque instrument a son propre caractère. Donc, bien que j’utilise toujours les mêmes indicateurs et graphiques, je m’adapte à chaque instrument en essayant d’exploiter ce qui, par le passé, a donné de bons résultats sur cet instrument particulier. Par exemple, (habituellement) EUR/GBP évolue plus lentement que le GBP/USD, donc le graph 4 Heures aura plus d’importance pour moi lorsqu’il s’agira d’analyser cet instrument. Mes analyses sont basées principalement sur l’évolution et le comportement des prix (“price-action”) par le passé, et à l’instant présent.

L’objectif d’une vie, serait de trouver à force d’amélioration progressive, ce qui fonctionne régulièrement sur chacun des instruments financiers que je négocie, puis l’appliquer de façon régulière et constante à travers le temps. Je cherche également ( avec plus ou moins de réussite!) à garder une perspective long-terme, afin de ne pas être impacté par les pertes à court-terme, ou par des comportement de marchés temporairement erratiques. Les fluctuations court-terme de mon équité ne sont pas d’une grande importance pour moi comparé à la perspective de croissance à long-terme. Donc, lorsque je passe par une phase de drawdown, je ne change pas ma façon générale d’opérer, et reste concentré sur le processus afin de gommer les aspérités.

Quelle est la plus grande leçon que vous ayez tiré de votre expérience?

La leçon la plus significative, et de loin, que j’ai pu tirer des marchés est que le trading est une activité très “personnelle”. Parce que le trading est quelque chose qui s’apprend, on admet très naturellement qu’il peut être appris grâce aux experts. En fait, il n’y a pas une seule manière de gagner de l’argent sur le marchés. Je pense pour ma part que ce cliché est vrai: il y a autant de voies pour faire des profits sur les marchés qu’il n y a de traders profitables. Pour devenir profitable, il est nécessaire d’apprendre les principes de “price-action” (si vous êtes un trader technique) et à partir de cela, vous devrez développer/appliquer une stratégie avec laquelle vous êtes en accord mentalement.

Apprendre les principes du “price-action” ne prend pas vraiment longtemps, mais les mettre en application au sein d’une stratégie complète satisfaisant vos critères personnels prend énormément de temps, et de patience. Souvent en trading, les réponses aux questions se trouvent au fond de soi-même et de ses réactions face aux éléments de marché, plutôt que dans les livres, les blogs, ou même les mentors/coach etc. L’expérience de phases favorables et adverses alternatives vous rendra plus robuste à travers le temps et vous apprendra à comprendre /corriger vos réactions face au marché.

Le mot de la fin aux traders qui vous lisent?

Pour progresser en trading à mon sens, il est essentiel d’adopter une “logique de croissance” – être convaincu qu’il n’y a pas de raison pour que vous ne puissiez pas apprendre à devenir profitable, et que les situations adverses difficiles ne signifient pas que vous êtes un mauvais trader, mais sont plutôt des événement à partir desquels vous pourrez tirer des enseignements pour vous améliorer.

A plusieurs occasions, des amis m’ont dit avoir essayé le trading, puis abandonné parce qu’ils n’étaient pas bons. Deux parmi ceux-ci ont terminé leur expérience par un énorme et unique drawdown, et dans un des deux cas, par une perte totale du capital due à l’ absence de stop loss. Si quelqu’un décide vraiment de se lancer dans le trading sérieusement, une expérience telle que celle-ci ne doit surtout pas l’amener à conclure qu’il n’est pas fait pour cela, mais au contraire le pousser à apprendre et progresser. Dans l’exemple ci-dessus, le leçon est simple: toujours entrer un stop loss afin de garder un contrôle sur le risque – une solution simple à un problème simple. Garder ce processus continu – un dialogue avec vous-même afin d’identifier les problèmes et en trouver les solutions. A travers le temps, ces solutions peuvent évoluer ou les problèmes résolus par votre travail d’amélioration constante.

Pour résumer, n’importe qui prenant cette activité au sérieux peut apprendre à réussir. Tout ce qu’il faut, c’est (1) le bon état d’esprit, (2) une certaine flexibilité (ou capacité d’adaptation) dans votre approche des marchés, et dans la construction/application de votre méthodologie, et (3) de la patience (et de la persévérance!) car cela prend du temps.

Un jour, j’ai vu l’affiche d’un bookmaker (à propos de courses de voitures) qui disait: “Une mauvaise journée sur le circuit est meilleure qu’une bonne journée au bureau”. J’aime me construire des métaphore relatives au trading, donc j’ai instinctivement traduit ce slogan par “Une mauvaise journée sur les marchés est meilleure qu’une bonne journée au bureau”. Je n’ai pas encore eu l’occasion de pouvoir le confirmer, mais j’aspire à élever le niveau de mon trading jusqu’à ce que ce slogan devienne réalité.

Pour terminer, j’aimerais dire que le développement dans mon trading a été grandement aidé par le mentor Américain Rob Booker. Je n’ai jamais essayé l’une de ses stratégies mais son podcast Trader Radio est extrêmement motivant, éducatif, et distrayant. Le précurseur de Trader Radio était le Booker Report, et avant encore The Traders Podcast. Ces séries de podcasts valent vraiment le coup! Même si je ne suis pas d’accord avec tout ce qui y est développé, ma stratégie de trading et mon approche (ce que Rob appelle “la philosophie de trading”) prennent leur essence dans les thèmes évoqués et explorés lors de ces podcasts. Il est incroyablement prolifique et a mis en ligne des années de matériel éducatif – il faut les écouter!